Le cimetière de MontrocherLe cimetière de Montrocher (1855-20..)

A l'exception de quelques fermes, le coteau de Montrocher, qui est au nord de Charlieu et très froid l'hiver, était resté vierge de toute construction :

A la même époque de 1370, le coteau de Montrachet était couvert de vignes, et le plateau au-dessus était ombragé de forêts, où l'on chassait le sanglier. A la fin du XIVème siècle, l'abbé de Saint-Rigaud fut attaqué en justice, par les officiers du prieuré de Charlieu, pour avoir poursuivi et pris un tel gibier à Montrachet.

J-B Desevelinges, Histoire de Charlieu, page 303.

La création du cimetière s'est faite contre l'avis du propriétaire :

Des pourparlers pour le transfert du cimetière à Montrocher, entre la municipalité et le comte de Gatellier, en 1850-1851, échouèrent et la commune de Charlieu obtint un décret d'expropriation. Le comte de Gatellier entama une procédure qui n'aboutit pas et les travaux purent débuter en 1852 (Archives du château de Gatellier).

Emmanuel Gondy, Les Maires et la vie politique à Charlieu (1831-1919), page 35.

Le cimetière fut inauguré en 1855.

Le cimetière, sur la droite lorsqu'on gravit le coteau, a été inauguré en 1855. Il est vaste, avec une allée centrale autrefois plantée de grands hêtres. Ces arbres qui la bordaient donnaient beaucoup d'ombrages, mais leurs feuilles mortes, à l'automne, étaient une source de désagréments. On les a remplacés, il y a quelques années, par des cyprès, qui constituent un ornement plus approprié à ce lieu de repos où l'on peut admirer de beaux caveaux et des tombes bien entretenues.

Claudius Aulas, Charlieu, page 167.


Page créée le 4/01/2014, dernière modification le 31/07/2016.